8 juin

Sarah L'Hérault

Nous n’aurions pas voulu que nos enfants continuent après nous d'être commandés par ces résidus d’abandonnement des plus anciennes capitulations Modifié le mercredi, 15 février 2023
Sarah L'Hérault
Sarah L'Hérault

Sarah L’Hérault | Nous n’aurions pas voulu que nos enfants continuent après nous d'être commandés par ces résidus d’abandonnement des plus anciennes capitulations

L’Œil de Poisson présente dans sa Petite Galerie “Nous n’aurions pas voulu que nos enfants continuent après nous d'être commandés par ces résidus d’abandonnement des plus anciennes capitulations”, une exposition signée Sarah L’Hérault. Cette artiste de Limoilou, qui adore les couleurs louches, les biscuits chinois mal traduits et faire des high-five, parcourt les rues de Québec à la recherche de petits débris, laissés à l'abandon, de moins de 15 cm de diamètre et fabriqués en matière industrielle de toutes sortes (comme le plastique, le métal ou encore le caoutchouc).

L'artiste les cueille et sélectionne les plus intéressants selon les couleurs, les textures et les formes particulières des objets brisés. Élevés au rang d'un objet précieux, les fragments deviennent des mini-sculptures : ensemble, ils donnent l'illusion d'un grand papier peint, recouvrant les murs de la Petite Galerie.
___

L’exposition se tiendra du 24 février au 26 mars 2023. Le vernissage sera le 24 février à partir de 17 h.

Les galeries de L’Œil de Poisson sont ouvertes du mercredi au dimanche, de 12 h à 17 h.

Pour en savoir plus : https://oeildepoisson.com/evenements/sarah-lherault/




Commentaires